La chapelle Saint Roch

Au milieu des bois, le long du chemin venant de Piromboeuf vers le petit séminaire (ancienne voie de Liège), s’érige la chapelle Saint Roch. C’est un édifice assez simple, résultat de la restauration de la chapelle d’origine édifiée en 1886 lors de l’épidémie de choléra qui décima les populations de la Province de Liège (Saint Roch protège également de la peste...). La particularité de cette chapelle est que la façade en brique présente deux fausses meurtrières ornées de pierres soigneusement taillées.

Régulièrement vandalisé en raison de l’isolement du site, l’intérieur de l’édifice a été réduit à sa plus simple expression ; le mobilier d’origine serait conservé au séminaire de Saint Roch (école secondaire toute proche). On n’y retrouve même plus de statue de Saint Roch lui-même mais seulement deux Vierges, un ange, des images pieuses accrochées au mur et un crucifix dans un cadre ovale. En dehors d’un panneau récent installé à côté de la croix, plus rien ne nous informe de la dédicace de cette chapelle, si bien qu’une autre (la chapelle Saint Hubert) est souvent confondue en Saint Roch car ce dernier y occupe une place de choix...

Trois vigoureux tilleuls ombragent la chapelle et l’un d’eux sert de support à un antique crucifix de fonte sur une impressionnante croix de bois.

C'était, au milieu de fagnes aujourd'hui partiellement boisées, l'étape classique des pèlerins se rendant à Bernardfagne.

Propos : F. Lamer, P. Silvestre, L. Orban (d'après les travaux de L. Thiry) / photos P. Silvestre / QR Code généré par UNITAG https://www.unitag.io/fr/qrcode

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom